Tendre tornade 

Je n’ai jamais autant aimé que depuis que je suis devenue maman. Ce petit bout de 68cm m’offre un panel de sentiments, d’émotions et d’humeurs. Etre Maman, c’est être un tout. Une contradiction entre l’amour, le bonheur, l’épuisement et l’angoisse. Il m’arrive de craquer comme le ferait une branche de bois sous le poids d’un homme. Simplement qu’avoir un enfant c’est un bouleversement total du corps et de l’esprit ! 

On me demande souvent comment je vis la maternité. Principalement ceux qui ne sont pas encore parent. « Comment tu te sens ? ». Certains et certaines attendent la réponse tant attendue : c’est que du bonheur, je me sens épanouie, c’est magique et bla-bla-bla. Sûrement pour se conforter dans l’idée qu’avoir un enfant est un simple saut en avant, qu’il suffit juste de se lancer. Cette naïveté insouciante est pathétique… Je me morfonds à l’idée d’avoir fait partie des personnes qui pensaient cela. Ne vous méprenez pas, il y a une grande part de vérité ! Comment ne pas être heureux lorsque vous contemplez la chaire de votre chaire, la continuité de votre vie ? Comment ne pas être épanouie lorsque vous savez pourquoi et pour qui vous vous battez désormais, chaque instant sans répit ? Comment ne pas trouver magique l’évolution continuelle et ininterrompue de votre bébé ?


Et puis la pédiatre a qualifié Jeanne « d’hypertonic ». L’écho est plutôt positif ! C’est un bébé en parfaite santé, qui grandit et grossit à vue d’œil. Une belle petite plante verte que l’on prend soin d’arroser tous les jours d’amour et de curiosité, de gaité et d’apprentissage. Mais en soit, c’est un vrai cauchemar… L’hypertonicité se caractérise par le refus de dormir, le fameux syndrome du « bébé qui ne voulait rien louper ». Jeanne dort autant qu’un enfant de deux ans si ce n’est moins. 

C’est assez vicieux en ce sens que les bébés ont besoin de dormir autant que de respirer, c’est une nécessité vitale. Et toutes les mamans le savent, gentillesse mis à part, un enfant qui ne se repose pas est un enfant bougon. Je vous résume la situation : elle ne veut pas dormir pour profiter mais s’énerve parce qu’elle se fatigue. À n’y rien comprendre… J’appréhende chaque coucher de soleil, me demandant combien de temps je vais consoler mon éternité, alors qu’elle se tortille dans tous les sens alternant rires et pleures. 

Alors quand je dois répondre à cette question que l’on me pose fréquemment, la réponse me semble délicate mais je l’assume pleinement : je suis heureuse d’être Maman, je ne pourrais plus imaginer ce monde sans son odeur, ses gazouillis et son rire rauque. Mais je trouve la maternité très dure et l’envie d’hurler me ronge à petit feu. Je me sens seule face à cette hypertonicité qui me rend nerveuse à l’idée de faire garder mon bébé par qui que ce soit. Seule aussi, parce que dès qu’elle crise, on me la redonne sous prétexte que je suis sa Maman et c’est une pression immense que d’essayer de vaincre ses pleurs stridents qui ne se terminent plus… 

Je continue de chercher une solution miracle pour l’apaiser. On m’a parlé des tisanes bio pour bébé de la marque Weledar. Certaines d’entres vous les ont elles testées ? Connaissez vous d’autres remèdes ? 
Bonne nuit les filles ❤ 

Ps : je viens tout juste de réussir à endormir Jeanne après 3h30 d’essais. L’heure tardive de publication de cet article n’est pas une erreur. 

Publicités

Une réflexion sur “Tendre tornade 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s